mardi 17 mai 2016

Stage "Pratique de la médecine des femmes sauvages"



STAGE du 1er Août au soir  au 5 Août au matin – Dignac (16000)

 « PRATIQUE de la médecine
des femmes sauvages »

Artiste : Masao Yamamoto
Le stage a lieu en résidentiel, dans un havre de nature. Les chambres -mini maisons individuelles en bois- sont disséminés dans la nature. Des chemins de balades rayonnent à partir de ce lieu. Notre salle de stage est entourée d'arbres et un espace de travail plein air se trouve dans une clairière, près d'un lac*(photo en bas de page)
Un lieu favorable pour laisser émerger notre guide intérieure : la femme sauvage !



- Chaque matin sera employé à habiter tout notre corps, dans la détente, la fluidité et la respiration.
Nous restaurerons la libre circulation de l’énergie dans la colonne, le bassin et le ventre, siège de l’instinctivité, de sécurité intérieure, de sensation d’unité et d’appartenance à la Terre et à l’Univers.
Cela nous amènera à assouplir chaque portion de notre colonne vertébrale, à détendre les muscles du mouvement qui se contracturent régulièrement, à tonifier les muscles posturaux qui nous permettent de ressentir l’ancrage et la puissance. Nous aurons une attention toute particulière pour les zones vertébrales (métamères) qui soutiennent la vitalité de nos organes génitaux et de nos seins et nous éprouverons ainsi la justesse des danses de fertilité qui stimulent électivement ces zones : mobilité du bassin et ondulation de la colonne.
C’est la porte d’entrée dans la dimension de notre femme sauvage. Comme le dit le conte de la Loba* : d’abord rassembler les OS !
- Chaque après-midi, nous serons dans l’expérience médicinale : nous apprendrons à localiser plusieurs points clés du système énergétique féminin et comment s’en servir pour prévenir, réguler, nourrir et soulager. Nous apprendrons pour cela à manipuler les outils ancestraux et domestiques que sont l’armoise incandescente, la ventouse, le lissage-frottage. Nous nous ferons accompagner de nos compagnes de toujours : les plantes médicinales, autrefois appelées les « simples » car il s’agit de plantes communes et locales, celles qui poussent humblement au seuil de notre porte. Nous concocterons des remèdes traditionnels alliés de notre équilibre hormonal.


*A lire dans  Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estes, le conte de la loba.


Le jeudi sera entièrement dédié à la vitalité de nos seins.

Le travail de mobilisation corporelle du matin sera orienté sur la zone métamérique de la colonne qui contient les seins, avec, en plus, l’usage de technique de respiration et d’intention thérapeutique. L’après-midi nous apprendrons quels sont les points clés de la santé des seins et comment les utiliser en prévention et en régulation. Nous concocterons des remèdes à base de plantes médicinales et nous découvrirons notamment l’usage des écorces d’agrumes pour drainer l’humidité stagnante dans les seins (responsable de boules dans les seins).
Nous créerons aussi une huile de massage aux senteurs réjouissantes, un cataplasme tonifiant et nous nous amuserons à honorer nos seins en créant un tableau éphémère à même notre peau avec des pigments naturels, des fleurs et des feuillages !



 - Une veillée est prévue le jeudi soir, pour échanger sur le thème de la transmission de femme à femme et de mère à fille, pour être ensemble sous les étoiles, se blottir autour d’un feu de camp ou danser librement sur des musiques dans notre salle, selon le climat et l’inspiration du moment !
le lac